Une question universelle: Pourquoi c’est plus compliqué d’élever une fille

0
318

Mode, sexe, alcool, télé et… régimes, les jeunes ados aprennent des choses qu’ils ne devraient pas à leurs âges… Que ce soit un garçon ou une fille, faire grandir un enfant de nos jours est de plus en plus difficile… surtout quand il s’agit d’une fille.

Après son best-seller « Raising Boys » sorti en 1998, Steve Biddulph publie ce mois-ci « Raising Girls », un constat alarmant sur la pression qui entoure les jeunes filles d’aujourd’hui et leurs parents. Selon l’auteur australien, la situation est « catastrophique » à cause de l’assault des « influences toxiques de la publicité, de la célébrité et de la pornographie qui obligent les filles à grandir trop vite. »

L’écrivain souligne les défis immenses auxquels les parents d’une petite fille doivent faire face de nos jours. « Jamais la féminité n’a été victime d’une attaque aussi soutenue, que ce soit par les publicités de régime, le marketing autour de l’alcool, les diktats de la mode, et l’invasion de la pornographie dans les chambres d’adolescentes ».

Depuis cinq ans, estime Biddulph, on assiste à une hausse des troubles mentaux chez les jeunes filles. « Des problèmes tels que l’auto-mutilation et l’anorexie, assez rares auparavant, se produisent à présent dans toutes les classes à l’école. Mais pire que ça, une fille moyenne est plus stressée et plus dépressive que jamais. »

« Pour comprendre nos filles, il faut se rendre compte que leur enfance diffère de la nôtre. Franchement, nos 18 ans sont leurs 14 ans, nos 14 ans correspondent à leurs 10 ans. » Les adolescentes ont particulièrement besoin de modèles féminins dans leur vie, assure Steve Biddulph, d’autres femmes que leur mère à qui elles peuvent se confier.

Sources: thedrum.com, 7ur7.be

NO COMMENTS