Libéré après 50 ans de captivité, un éléphant se met à pleurer!

0
450

Il s’appelle Raju et a vécu l’enfer enchaîné durant un demi-siècle dans la région d’Uttar Pradesh en Inde. Maltraité, torturé, forcé à « faire la manche » avec sa trompe pour amuser les touristes, il ne se nourrissait que de reliefs de repas, voire de plastique et de papier. Pour l’empêcher de fuir, ces chaînes étaient renforcées de piques qui déchiraient ses chairs. Libéré de cet enfer, le pachyderme s’est mis à pleurer devant ses libérateurs.

Raju a été libéré par une équipe de militants du Wildlife SOS issus du nord de Londres. Mais ce n’est que lorsqu’il s’est enfin senti libéré, que l’animal a laisser couler sur sa peau de cuir des larmes que l’on veut croire de joie. Le symbole est d’autant plus important pour les Américain qu’il a été libéré le jour de l’indépendance

27 propriétaires avant la libération

“Le voir pleurer était pour nous un grand moment d’émotion. Nous savions dans nos cœurs qu’il réalisait qu’il venait d’être sauvé  » a expliqué Kartick Satyanarayan, son libérateur.

Le pauvre éléphant a par ailleurs connu une vie agitée, puisqu’il est passé entre les mains de 27 propriétaires, soit un rythme de un tous les deux ans.

Le processus de confiscation de l’animal par les tribunaux a été lancé lorsque le propriétaire de Raju n’a pu présenter aucun titre de propriété de l’animal.

Et ce n’est qu’après avoir reçu l’autorisation des juges que Kartick Satyanarayan, fondateur de Wildlife SOS, a entamé une surveillance de deux jours avant de lancer l’opération d’exfiltration du pachyderme. Il a ensuite reçu des soins médicaux avant un long processus de réhabilitation.

Une campagne d’aide a été lancée pour réunir l’équivalent de 10 000 livres pour aider Raju à s’intégrer dans sa famille adoptive. L’épopée de son évasion est expliquée en détails sur le site de Dailymail.com.

RTBF

NO COMMENTS