« Le gène qui rend blond n’affecte pas le cerveau »!

0
357

Une nouvelle étude de la Stanford University en Californie devrait mettre un terme à la discrimination envers les blondes. En effet, les scientifiques viennent de prouver que la couleur des cheveux n’avait aucun impact sur la personnalité.

A la première lecture, le sujet et les résultats de l’étude provoquent un léger rictus. Et pourtant, cette analyse est on ne peut plus sérieuse. Les scientifiques ont étudié l’ADN. Ils ont révélé qu’un seul changement de « lettre » dans le code génétique pouvait faire passer de brune à blonde ou inversement. Ceci prouve que la couleur de cheveux est un élément « superficiel » et n’affecte donc pas les personnalités et l’intelligence.

David Kingsley, chercheur principal de l’université de Stanford, explique: « Le mécanisme génétique qui contrôle la couleur des cheveux, notamment des cheveux blonds, ne modifie pas les éléments biologiques de toute autre partie du corps. » Autrement dit: le cerveau, notamment, ne serait pas affecté par la couleur de cheveux. Les chercheurs ont également fait une autre découverte en scrutant les codes génétiques. Contrairement aux stéréotypes véhiculés par la société, les yeux bleus ne sont pas génétiquement liés à une chevelure blonde.

 7sur7

NO COMMENTS