L’amitié homme-femme compliquée par l’instinct sexuel de la gent masculine

0
816
Une étude publiée dans le Journal of social and personal relationships a démontré que l’amitié entre hommes et femmes n’étaient jamais dénuée d’un caractère sexuel.

Les homme, aveuglés par leurs instincts sexuels

Intéressés par cette question qui hante les esprits depuis que la mixité est devenue courante, des chercheurs de l’Université du Wisconsin, aux États-Unis, ont mené leur enquête. Ils ont invité 88 paires d’amis, en couple ou célibataires, à noter l’attirance éprouvée envers la personne de l’autre sexe. Les résultats ont démontré que les hommes étaient plus attirés par leur amie et qu’ils débutaient une relation avec une personne du sexe opposé, guidés par leur instinct sexuel.

Ainsi, c’est le désir physique qui serait le moteur du début d’une amitié. Et qu’ils soient en couple ou célibataires, les hommes continuent de considérer leur amie comme une partenaire sexuelle potentielle ou, en tout cas, à éprouver de l’attirance pour elle. Aucune différence dans les réponses des uns et des autres n’ayant été constatée. Les hommes s’imaginent aussi que leurs amies féminines auraient tendance à vouloir une relation romantique avec eux. 

Les femmes et les quadragénaires, plus raisonnables

Les femmes pour leur part ont montré le même niveau d’attraction pour leur ami masculin. En revanche aucune ne s’est dit intéressée par une quelconque relation, hormis dans les cas où celle avec leur fiancé était sur le point de s’achever. Elles se sont montrées également beaucoup moins attirées par leur ami lorsque celui-ci était en couple.

Lors d’un second questionnaire, adressé cette fois à 140 personnes âgées d’une quarantaine d’années, les résultats ont montré que l’attraction entre hommes et femmes tendait à s’équivaloir. Arrivés à un âge plus avancé, les hommes sont bien moins attirés par leur amie, sauf s’il sont célibataires.  

Une relation enrichissante mais frustrante

La majorité des interrogés ont admis que l’amitié avec une personne de sexe opposé leur était bénéfique, tant pour les conseils avisés que pour la confiance en soi. Toutefois, ceux qui éprouvent des sentiments secrets plus profonds se sont dit ressentir cinq fois plus de frustration que de satisfaction dans cette relation. Une tendance accentuée par le modèle renvoyée par la télévision ou le cinéma qui laissent sous entendre que l’amitié fille-garçon dévie souvent et facilement vers une relation plus charnelle. 

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAa

Gentsiude, Journal of social and personal relationships

NO COMMENTS