Cambridge U. : Les personnes nées en été sont plus grandes et en meilleure santé

0
551

Décider d’avoir des enfants n’est pas facile de nos jours, les couples ne tombent pas d’accord facilement ni sur le moment ni sur le nombre… mais les parents seront sûrement d’accord pour avoir des bébés en bonne santé et des enfants grands et beaux..

Afin de donner naissance à un bébé en été, il faudra le ‘concevoir’ en automne. Cette suggestion se base sur une récente étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) qui conclut que les personnes nées en été sont plus grandes et en meilleure santé.

Publiée dans la revue Heliyon du 12 octobre, cette étude a analysé les données de santé de près de 450 000 Britanniques issues du Système national d’informations médicales du pays afin de déterminer si le mois de naissance avait un impact sur le poids du bébé, l’avènement d’une puberté précoce et la taille adulte.

De précédents travaux avaient déjà indiqué que la saison avait une influence sur le poids et la taille. Ainsi, les bébés nés en hiver étaient légèrement moins gros à la naissance. Des chercheurs canadiens avaient également découvert que les enfants nés au printemps ou en été étaient globalement en meilleure santé que les autres.

Mais les chercheurs britaniques ont analysé plus en détail encore le mois de naissance. Leurs résultats montrent que les bébés nés en juin, juillet et août étaient plus lourds à la naissance et plus grands une fois adultes. De façon inédite, l’étude a également révélé que les filles nées en été démarraient leur puberté plus tard que les autres. Or, une puberté plus tardive est synonyme d’une meilleure protection contre certaines pathologies cardiovasculaires, voire des cancers hormono-dépendants. Le mois de naissance n’aurait en revanche aucun impact sur l’indice de masse corporelle et donc sur la corpulence à l’âge adulte.

birthday effect
Telegraph

Si les mécanismes liés à ce phénomène sont encore mal compris, les chercheurs avancent l’hypothèse que la mère aurait été plus exposée au soleil et ainsi fait le plein de vitamine D à la fin de sa grossesse. Cet apport aurait un impact significatif sur le poids de naissance du bébé et une influence durable jusqu’à la puberté au moins. « Nous pensons que l’exposition à la vitamine D joue un rôle important, souligne le Dr John Perry (directeur de la recherche. Et nous espérons que nos résultats encourageront à poursuivre la voie vers d’autres travaux sur la prise de vitamine D au tout début de la vie et ses effets sur la puberté et la santé.«

NO COMMENTS